Aston Martin ne renonce pas encore aux moteurs V12 et mise tout sur un nouveau DBS plus extrême

Prévoyant une électrification totale de sa gamme, Aston Martin réserve néanmoins toujours une place d’honneur pour les moteurs V12. La prochaine génération de la DBS maintiendra ce bloc moteur sous le capot, accentuant cependant son orientation vers une supercar plus radicale et extrême.

Il serait réducteur de dire que l’intention d’électrifier toute sa gamme est la seule préoccupation d’Aston Martin. La marque britannique ne renonce pas à l’excitation que procure le rugissement d’un V12. Pour l’instant, elle garde ce moteur dans sa prochaine génération de la DBS, en accentuant cependant sa dimension ultra-sportive.

Vive les moteurs V12! Aston Martin reste fidèle à cette philosophie, et ne compte pas s’en détourner de sitôt. Même si l’électrification marque le pas et impose de nouveaux plans chez tous les constructeurs, certains continuent de chercher à injecter une certaine émotion à leurs véhicules par le biais de puissants moteurs à combustion.

Pas encore prêt à tourner le dos aux moteurs V12, Aston Martin continue d’incarner cette philosophie. Même si l’électrification s’impose de plus en plus chez tous les constructeurs, certains persistent à vouloir injecter à leurs véhicules une dose d’émotion au moyen de puissants moteurs à combustion.

Récemment, Aston Martin a opéré une mise à jour du DB11 pour le transformer en DB12, offrant un Gran Turismo sportif spectaculaire propulsé par un moteur V8 4.0 biturbo d’origine Mercedes-AMG.

La mise à jour du DB11 par Aston Martin a donné naissance à une version spectaculaire Gran Turismo sportive du DB12, équipée d’un moteur V8 4.0 biturbo d’origine Mercedes-AMG.

Plus tôt dans l’année, Aston Martin a lancé le modèle DBS 770, qui s’est révélé être le chant du cygne du modèle équipé d’un moteur V12 de 5,2 litres délivrant 759 ch. Les questionnements autour de l’avenir de la DBS ne manquent pas.

Aston Martin a débuté l’année en lançant le modèle DBS 770, ce qui a marqué le début de la fin pour le modèle équipé d’un moteur V12 de 5,2 litres et d’une puissance de 759 ch. L’avenir de la DBS est désormais source de beaucoup d’interrogations.

Les spéculations circulent déjà au Royaume-Uni sur l’avenir du DBS de nouvelle génération. Une chose semble cependant claire, comme l’indique Autocar : le V12 continuera de briller sous le capot de la voiture britannique.

Au Royaume-Uni, les rumeurs commencent à se répandre concernant l’avenir de la nouvelle génération DBS. Une chose semble assurée, si l’on en croit Autocar : le V12 continuera d’assurer le spectacle sous le capot de la marque britannique.

Il est même envisagé que le véhicule abandonne son appellation actuelle pour une autre débutant par la lettre ‘V’, à l’image des Vantage, Valhalla, Valkyrie… Ce serait une forte déclaration d’intention de la part d’Aston Martin : la future DBS se positionnerait comme le fleuron de la marque, avec un design et un concept radicalement différents.

Une autre spéculation prévoit que le véhicule pourrait délaisser son appellation actuelle pour adopter un nom commençant par la lettre ‘V’, comme Vantage, Valhalla, Valkyrie… Si cela s’avérait, ce serait un signal fort envoyé par Aston Martin : la future DBS serait propulsée au rang de porte-drapeau de la marque, avec un design et une philosophie complètement nouveaux.

Le nouveau DBS, quel que soit son nom, pourrait laisser derrière lui le concept de ‘grand tourer’ pour se transformer en une véritable supercar, flirtant avec les 800 ch de puissance. Il deviendrait ainsi le véhicule de production avec moteur à combustion le plus puissant jamais produit par la marque.

Afin de se distinguer davantage de la DB12 et de la Vantage, le nouveau DBS, sous quelque nom qu’il apparaisse, pourrait abandonner son concept de ‘grand tourer’ pour devenir un véritable supercar affichant près de 800 ch de puissance. Il se positionnerait ainsi comme le véhicule de production le plus puissant jamais produit par la marque avec un moteur à combustion.

Rappelons toutefois que des modèles comme le Valhalla ou le Valkyrie affichent des puissances nettement supérieures : 950 et 1155 ch respectivement. Ils bénéficient toutefois de la technologie hybride.

Il convient cependant de rappeler que des modèles comme le Valhalla ou le Valkyrie atteignent des puissances bien supérieures : respectivement 950 et 1155 ch, bien que ces derniers tirent avantage de la technologie hybride.

Chez Aston Martin, on est convaincu que les moteurs V12 ont encore beaucoup de chemin à faire, même si ce successeur de la DBS pourrait bien être le dernier de sa lignée. « Les moteurs V12 sont synonymes d’Aston Martin, les gens aiment toujours les V12. Malgré la révolution de l’électrification, un V12 reste une grande connexion émotionnelle pour nos clients », affirment les dirigeants de la marque.

Aston Martin est certain que leurs moteurs V12 ont encore beaucoup à offrir, bien que ce successeur de la DBS puisse être le dernier de sa lignée. « Les moteurs V12 sont synonymes d’Aston Martin, les gens aiment toujours les V12. Quelle que soit l’évolution vers l’électrification, un V12 reste un lien émotionnel fort pour nos clients », affirment les dirigeants de la marque.

Lawrence Stroll, directeur de Aston Martin Ltd., est sur la même longueur d’onde : « Il y a encore de la place pour un V12 dans notre gamme de voitures de sport ». La firme de Gaydon est claire sur un point : elle ne veut pas se concentrer uniquement sur le luxe dans ses voitures, mais souhaite également conserver un aspect performant.

About the author

Je m’appelle Mathieu, j’ai 31 ans et je travaille chez un concessionnaire Peugeot. Ma passion pour l'univers automobile et de la moto m'a petit à petit poussé à créer ce blog: belles-mecaniques.com